Breadcrumbs

l’amour est une drogue : comprendre l’ocytocine… et améliorer sa vie sexuelle

Les mystères de l’amour… enfin révélés? L’ocytocine, aussi appelée « hormone de l’amour », influe sur nos corps et nos cerveaux. Découvrez comment l’amour peut vous donner envie de plus de sexe ; et comment davantage de sexe… peut vous faire aimer plus fort !

 

Qu’est-ce que l’ocytocine ?

En vérité, nous sommes encore en train de découvrir les effets de l’ocytocine : les recherches continuent et nous surprennent chaque fois davantage. Ce dont on est sûr pour l’instant est que cette hormone d’« amour », que l’on pourrait aussi appeler l’hormone « câlin » ou l’hormone « confiance », est produite dans le cerveau par l’hypothalamus, puis est libérée dans le système sanguin via une glande spécifique. L’ocytocine joue aussi le rôle de neurotransmetteur : des récepteurs d’ocytocine sont présents sur des cellules très différentes, à des endroits bien distincts du corps. Les niveaux d’hormone ocytocine ont tendance à s’élever durant les moments de stress, ou lors de situations positives en termes de liens sociaux (lorsque l’on rencontre quelqu’un que l’on apprécie beaucoup, ou que l’on créé des liens, par exemple). Elle est présente dans des quantités extrêmement importantes durant l’accouchement ; et quand on stimule les tétons – son rôle est alors de faciliter la naissance du nourrisson et l’allaitement[1].

 

Le rôle de l’ocytocine dans notre organisme

Le simple contact physique (toucher quelqu’un) va pousser le cerveau à sécréter de l’ocytocine ; dans votre corps, mais aussi dans celui de la personne que vous touchez. Certains aliments (plus précisément ceux qui contiennent des phytoestrogènes, comme les pommes, le gingembre, les prunes, le blé, les tomates, les pois chiches, l’ail et l’origan, les œufs, les bananes et le poivre) peuvent également déclencher cette sécrétion d’hormone. Lorsque l’on fait part à votre égard de compassion, d’empathie, de soutien : même processus. Cette hormone est cruciale, car elle est un composant essentiel pour accorder sa confiance ; et la confiance est l’ingrédient premier d’une relation émotionnelle[2].

 

L’influence de l’hormone sur votre vie sexuelle

L’ocytocine participe aussi au processus de l’excitation sexuelle[3], et elle peut aider l’homme à maintenir son érection[4].

Par ailleurs, lors de l’éjaculation, un cocktail de différentes hormones est relâché dans le cerveau ; ce mélange peut accentuer le lien et la sensation de proximité avec le/la partenaire ; il aide les couples à établir un sentiment d’intimité et d’attachement. L’ocytocine, avec la dopamine et la norépinephrine, seraient donc aussi importantes pour votre relation… que l’interaction sexuelle qui a précédé leur sécrétion[5].

On pense également que les femmes qui ont des orgasmes ont un niveau d’ocytocine plus élevé dans l’organisme, ce qui peut accentuer la confiance et le sentiment de proximité[6]. Lorsque vous ressentez le besoin d’exprimer vos sentiments, de faire preuve de tendresse, après l’amour, il se pourrait donc que ce soient les hormones qui parlent…

Notez par ailleurs qu’une fois libérée, l’ocytocine reste dans l’organisme pendant à peu près 3 minutes… mais que ses effets peuvent, eux, durer jusqu’à 3 heures ! Donc si vous faites l’amour le matin… vous passerez probablement une bonne journée.

Mais ce n’est pas tout ; non seulement l’hormone ocytocine joue un rôle dans la production des contractions lors de l’accouchement et aide à la lactation, mais des études ont également montré qu’elle tenait un rôle important dans des situations du quotidien : surmonter la peur[7] ; la dépression ; l’addiction[8] ; l’autisme[9], et l’anorexie[10]. L’amour, c’est bon pour la santé !

 

 

 

[1] The orgasmic history of oxytocin: Love, lust, and labor. Navneet Magon and Sanjay Kalra - Indian J Endocrinol Metab. 2011 Sep; 15(Suppl3): S156–S161.

[2] ii Oxytocin increases trust in humans. Michael Kosfeld, Markus Heinrichs, Paul J. Zak, Urs Fischbacher & Ernst Fehr.

Nature 435, 673-676 (2 June 2005) | doi:10.1038/nature03701; Received 20 April 2005; Accepted 5 May 2005

[3] iii The endocrinology of sexual arousal. J Bancroft

The Kinsey Institute, Indiana University, Morrison Hall third floor, Bloomington, Indiana 47405, USA

[4] iv Oxytocin Stimulation of Penile Erection. Pharmacology, Site, and Mechanism of Actiona

ANTONIO ARGIOLAS* Article first published online: 17 DEC 2006

[5] v VARIATION IN REPRODUCTIVE STRATEGIES INFLUENCES POST-COITAL EXPERIENCES WITH

PARTNERS. Daniel Kruger and Susan Hughes. Journal of Social, Evolutionary, and Cultural Psychology

www.jsecjournal.com - 2010, 4(4), 254-264.

[6] http://medicalxpress.com/news/2013-12-science-pillow.html The science of pillow talk by Amanda Denes.

This article was first published in the Fall 2013 edition of UConn Magazine.

[7] vii http://www3.uni-bonn.de/Press-releases/oxytocin-helps-to-better-overcome-fear - Oxytocin Facilitates the

Extinction of Conditioned Fear in Humans, "Biological Psychiatry", DOI: 10.1016/j.biopsych.2014.10.015

[8] The orgasmic history of oxytocin: Love, lust, and labor. Navneet Magon and Sanjay Kalra. Indian J Endocrinol Metab.

2011 Sep; 15(Suppl3): S156–S161.

[9] Modahl C, Green L, Fein D et al. (1998). “Plasma oxytocin levels in autistic children”. Biol Psychiatry 43 (4): 270–7.

[10] Carmichael MS, Humbert R, Dixen J, Palmisano G, Greenleaf W, Davidson JM (1987). “Plasma oxytocin increases in the

human sexual response,” J Clin Endocrinol Metab 64:27-31 PMID 3782434