Breadcrumbs

Les temps changent, pour le sexe aussi

LES TEMPS CHANGENT, POUR LE SEXE AUSSI ...

Le corps de la femme - et ce qui l’excite - peut au cours de la vie changer ... et même semaine après semaine. Alix Fox, l’experte en éducation sexuelle, explique pourquoi.

Tu n’es pas une statue. Tu n’es pas gravée dans la pierre. Ton corps est un organisme merveilleux, fascinant, compliqué et complexe qui se transforme en permanence, grandit et évolue. La façon dont il se sent et se comporte dépend d’une quantité presque indéfinie de facteurs en interaction.

Il est donc tout à fait cohérent que ce qui l'excite ne doive pas non plus être absolument gravé dans la pierre. Ce qui est agréable au lit ou ce qui t’amène à l’orgasme peut au cours de ta vie changer, même d’un jour à l’autre.

Et c’est pourquoi il est tellement important de ne jamais cesser d’expérimenter, d’essayer de nouvelles choses et de considérer l’apprentissage de son propre corps et de son propre plaisir sexuel comme un voyage permanent de découverte.

Dans ce qui va suivre, je vais aborder quelques facteurs qui peuvent influencer l’envie sexuelle et les réactions des femmes, et dont il peut être utile d’avoir conscience afin de pouvoir réfléchir à leur éventuelle influence sur nous.

Le cycle menstruel

Différentes études indiquent que l’envie sexuelle chez les femmes pendant l'ovulation, lorsque la concentration de l’hormone œstrogène dans le sang atteint le niveau maximal, devient plus forte, c’est pourquoi on se sent éventuellement insatiable entre deux périodes de règles et l'on recherche avec intérêt l'intimité. Certaines femmes ont constaté que la probabilité d’avoir un orgasme est également plus forte autour de cette période, ou déclarent que leurs orgasmes sont alors plus forts. Il peut être intéressant que tu tiennes un journal dans lequel tu notes jour après jour tes constatations pour t'aider à comprendre tes propres schémas (et d’en tirer le meilleur !).

Le niveau d'œstrogène recommence à baisser après l'ovulation. L'œstrogène remplit de nombreuses missions dans le corps, comme humidifier le tissu du vagin. Tu remarqueras donc éventuellement à cette période que tu produis moins de sécrétion naturelle et que ton vagin semble plus sec. Quelques gouttes d'un lubrifiant, par exemple Durex Play Feel, peuvent contribuer à ce que ta zone intime soit plus humide et que les mouvements soient plus agréables pendant l'acte sexuel ou la masturbation.

Lorsque tes règles arrivent, des douleurs liées au syndrome prémenstruel peuvent te tenir éloignée de tout ce qui a un rapport avec le sexe. D'autres femmes trouvent par ailleurs que la façon dont leurs parties génitales et la région pelvienne gonflent juste avant les règles est extrêmement excitante : elles se sentent plus « pleines » et merveilleusement sensibles aux contacts les plus doux.

Pendant la menstruation, un orgasme peut aider à réduire les crampes. Lorsque tu jouis, ton corps produit deux hormones : l’endorphine ocytocine et la dopamine - des anti-douleurs naturels. Pendant l’orgasme aussi, l’utérus se contracte ce qui permet d’éliminer plus rapidement hors du corps le sang et la muqueuse utérine et éventuellement de réduire légèrement la durée des règles. Raffiné !

Les préservatifs Durex permettent pendant les règles de transformer tout cela en un acte plus propre et plus sûr : Le risque d'attraper une infection peut être plus élevé à cette période, car le col de l’utérus est plus ouvert, alors assure-toi de toujours avoir à côté de ton lit un paquet de préservatifs. Et savais-tu que tu peux aussi utiliser les préservatifs pour les glisser sur les sex-toys ? Non seulement le nettoyage en sera ainsi plus rapide et plus simple après le plaisir, mais les différentes gammes comme Durex Intense peuvent donner à ton cher ami à piles un renouveau excitant : Ils sont nervurés, perlés et revêtus d’un gel stimulant pour garantir un mélange composé d’effets pétillants, chauffants et rafraichissants - glisses-en un simplement sur un vibromasseur bourdonnant pour vivre une expérience multisensorielle à couper le souffle !

Stress

Les soucis peuvent rapidement te donner envie de te mettre en boule et de te cacher sous la couette au lieu de t’y débattre avec sauvagerie.

Lorsque tu es tendue et inquiète, ton corps émet alors tout un flot d’hormones dont entre autres l'adrénaline et la cortisone qui ont pour mission de préparer ton corps à une réaction d’urgence « fuite ou combat » face à ce qui te perturbe. Il s'agit d’un mécanisme de protection qui, dans notre monde moderne, n’est toutefois plus toujours aussi utile que ce que mère nature avait jadis envisagé. Et cela peut perturber définitivement ta libido : Les hormones du stress réduisent volontairement la production d'hormones sexuelles, car ton corps pense qu'il est plus important de s’occuper du « danger » que de se reproduire. Elles peuvent aussi déséquilibrer ton métabolisme, si bien que tu te sens molle et endormie.

Hormis ces effets chimiques, le stress peut représenter une distraction importante qui rend difficile de se mettre mentalement en condition pour faire l'amour et de se détendre suffisamment pour en profiter. La tension mentale peut également provoquer une tension physique et musculaire ce qui peut rendre la pénétration douloureuse - et ainsi renforcer davantage encore la peur et l'inquiétude.

Si tu parviens malgré tout à t'abandonner à un compagnon sensuel et satisfaisant, le sexe peut alors contribuer à réduire le stress en stimulant la diffusion d’endorphines qui te rendent plus heureuse. Essaye de te détendre avant de commencer en faisant une promenade à l'air frais avec ton partenaire, en regardant une émission de télé qui te fait rire, avec un massage mutuel bienfaisant ou un bain chaud ensemble.

Entrée dans la trentaine

Savais-tu qu’il est tout à fait possible que ce soit plus facile pour toi d'avoir des orgasmes du point G quand tu atteins cette tranche d’âge ? Vers 30 ans, la production totale d'œstrogènes du corps commence à baisser, ce qui a pour résultat toute une série d’effets - mais l'affinement des parois de séparation est l’un d’eux. Ce qui peut résulter en une stimulation de la zone autour du point G plus apparente, plus sensible et plus simple. Vieillir peut aussi avoir des avantages !

Grossesse

Tant que ton médecin est d'accord, rien ne vient s'opposer à l'acte sexuel pendant la grossesse. Les expériences de femmes sur le ressenti de leurs corps pendant cette période de grands changements peuvent être très différentes : Tandis que la nausée et les douleurs sont plutôt à l'ordre du jour, de nombreuses futures mères font également part d’un appétit sexuel presque explosif lié à l'augmentation des hormones, et à l'apparition de seins plus gros et plus sensibles, et une circulation sanguine meilleure des organes génitaux peut contribuer à des expériences sensuelles plus intenses.

Naissance

Il est conseillé aux jeunes mères de n'avoir aucune relation sexuelle pendant au moins six semaines après la naissance, mais la période de repos pour chaque femme peut fortement différer selon que la naissance s’est passée sans problème et qu’il s'agisse d'une naissance par voie naturelle ou par césarienne. Des inquiétudes concernant de possibles douleurs ou « d’être différent en bas et de se sentir différent » sont parfaitement normales. Te découvrir toi-même avec douceur peut te redonner confiance avant de reprendre des relations sexuelles avec ton partenaire, de même que de ne pas oublier que « différent » ne veut pas dire « mauvais ». Les exercices de Kegel peuvent renforcer les muscles vaginaux sollicités, et n'importe quelle quantité de lubrifiant (comme le soin bienfaisant et reposant Durex Play) est incontournable, surtout si tu allaites, car le niveau d'œstrogène reste bas : L'effet secondaire peut être la sécheresse vaginale.

Et ne pas oublier : Le meilleur lubrifiant est la communication ! Les hommes aussi peuvent avoir peur qu’après la naissance, l’acte sexuel fasse mal à leur partenaire. Envoie-lui des signaux appropriés sur ce qui fait du bien afin de lui redonner le sentiment et la certitude qu'il sait ce qui te satisfait.

Ménopause

Les tabous culturels font que les gens ne peuvent parler encore qu’à mots couverts et négativement des bouffées de chaleur, de la somnolence et des sautes d'humeur liés à la ménopause. Il est rare d’entendre des discussions sur l’effet de la « modification » sur le côté sensuel de la vie.

En réalité, une activité sexuelle régulière peut aider à compenser les nombreux problèmes de santé auxquels sont confrontées les femmes après la ménopause. Elle stimule la circulation sanguine des organes génitaux, renforce les muscles du périnée et entretient l’élasticité du tissu vaginal.

Un traitement hormonal, des crèmes vaginales hydratantes et des lubrifiants peuvent résoudre des problèmes comme la réduction de la souplesse naturelle et de l’humidité du vagin. Et enfin, elle a aussi ses avantages bien évidents, de ne plus devoir subir les petits désagréments des règles. N’oublie simplement pas d’utiliser avec de nouveaux partenaires des préservatifs comme Durex Invisible, si vous n’avez pas tous les deux fait des tests sur les maladies sexuellement transmissibles, même si une éventuelle grossesse ne représente plus un risque.

Médicaments

Différents médicaments peuvent avoir des effets secondaires qui agissent sur ta vie sexuelle. Par exemple, certains antihistaminiques peuvent assécher ton vagin. Certains antidépresseurs peuvent compliquer la jouissance. Et certains contraceptifs hormonaux peuvent (ironiquement) faire baisser ta libido et te donner la sensation d'avoir moins envie. Parles-en directement avec ton médecin traitant si tu as des questions ou des doutes sur la façon dont des médicaments peuvent agir sur ta vie amoureuse.

Alix Fox

Alix Fox est une journaliste récompensée à plusieurs reprises, une personnalité de la télé et une pédagogue de la sexualité. Elle présente le podcast à succès Close Encounters de The Guardian ; est l'« Erotic Agony Aunt » permanente du show The Modern Man ; et experte en sexualité et en relation pour Durex. Les articles d’Alix ont été publiés dans les magazines tels que Marie Claire, Glamour, Cosmo, LOOK, Time Out, Vogue, The Independent, etc., et elle collabore régulièrement avec l’organisation caritative pour la santé sexuelle Brook. Elle croit passionnément aux conversations ouvertes et honnêtes sur le sexe et pense que chacun devrait avoir un accès à des informations fiables afin de trouver son soi libéré, sain et heureux sexuellement.