Breadcrumbs

Summum ? Plutôt le summum des mensonges ...

SUMMUM SEXUEL ? PLUTÔT EN FAIT LE SUMMUM DES MENSONGES ...

Nous allons dénoncer les idées reçues sur l’orgasme, le sexe et le plaisir

Les incompréhensions et les informations erronées sont nombreuses dans le monde lorsqu'il s'agit de sexe, masturbation et d'orgasme. Nombreuses sont ces idées reçues qui peuvent être nocives, car elles inquiètent et occasionnent de la pression à certaines personnes qui devraient en fait profiter d’un formidable sentiment de plaisir.

D'autres incitent les gens à ignorer ou à écarter des conseils et des astuces géniaux qui pourraient les aider à faire passer leur vie sexuelle de « Hum, passable » à « Wouah, mon Dieu ! ».

Dans cet article, la pédagogue en sexualité Alix Fox jette un regard sur quelques idées et inquiétudes communes - et révèle la vérité vraie qui se cache derrière ...

« AVEC LES PRÉSERVATIFS, LES DEUX PARTENAIRES ONT PLUS DE MAL À APPRÉCIER L’ACTE SEXUEL - LES CAPOTES CRÉENT UNE BARRIÈRE ENTRE LES AMANTS »

On reproche souvent aux préservatifs de « restreindre les sensations ». En effet, quelques études Durex ont révélé que 65% des hommes et 85% des femmes pensent que jouir est plus difficile avec l’utilisation d’un préservatif.*

Toutefois, le progrès technologique a permis que les préservatifs modernes puissent être si fins qu’on les sent à peine. Les préservatifs Durex Invisible sont des préservatifs extra fins en latex naturel que Durex a spécifiquement développé pour maximiser la sensation de plaisir tout en offrant une protection sûre. Il y a aussi Durex Natural Feeling en polyisoprène : une matière de future génération souple, flexible sans latex qui restitue avec une efficacité particulière la chaleur corporelle et garantit ainsi une sensation de peau à peau naturelle. Si les préservatifs ont mauvaise réputation dans ton esprit, il est alors temps de t'acheter un nouveau paquet !

Les préservatifs peuvent même t'apporter des sensations supplémentaires et des avantages. La base des préservatifs Durex Intense Orgasmic est équipée de nervures et de perles positionnées d'une manière singulière si bien qu’elles excitent le clitoris en le frottant d’une manière excitante pendant la pénétration. L'intérieur des préservatifs Durex Performa est revêtu d'un lubrifiant à la benzocaïne Performa : un agent actif doux et sûr avec un effet légèrement anesthésiant qui freine l’excitation masculine afin que les deux partenaires puissent profiter plus longtemps du rapport sexuel. Et le résultat ? Les femmes sont plus fortement stimulées, ont plus de temps pour construire leur orgasme pendant l'acte sexuel et ont ainsi plus de chances d'atteindre un orgasme sensationnel !

Les nouveaux Durex Intense sont littéralement sensationnels. Ils sont nervurés, perlés et dotés à l’extérieur d’une couche spéciale d’un gel stimulant qui favorise la circulation sanguine des parties génitales et garantit une combinaison exceptionnelle d’effets chauffants, pétillants et rafraichissants. Ils ont été spécifiquement développés pour aider les femmes à atteindre l'orgasme et à intensifier cette sensation fantastique que procure le sexe. Durex Intense est loin d’être un frein au plaisir et peut même rendre le rapport sexuel encore plus plaisant, plus intense et meilleur.

Pendant les règles, l'acte sexuel est également plus propre et plus sûr grâce aux préservatifs - comme le col de ton utérus est placé plus profondément dans le corps et plus ouvert et par conséquent plus vulnérable aux infections, il est important d'utiliser un préservatif avant qu’il n'approche ton vagin ! Et vous avez bien sûr la certitude d’être protégés contre une grossesse non désirée et des maladies sexuellement transmissibles, de vous détendre plus facilement et de vous concentrer entièrement sur le plaisir de l’acte.

« L’ORGASME MASCULIN EST À LA PREMIÈRE PLACE, L’ORGASME FÉMININ À LA DEUXIÈME - DANS LE RAPPORT SEXUEL, IL S’AGIT SURTOUT D’OBTENIR LA MEILLEURE PART DE SATISFACTION POUR SOI. SI LA FEMME ARRIVE À JOUIR, ALORS C’EST JUSTE UN PLUS AGRÉABLE ! »

Dans le passé, l’orgasme masculin était considéré par beaucoup comme le point central du rapport sexuel. Cela était considéré comme une évidence que le partenaire masculin était toujours supposé jouir, mais pour le spécimen féminin de l’espèce, cela n’était peut-être pas le cas ... ou cela ne serait très probablement pas le cas. Si elle jouit, alors tant mieux - tandis que le sien avec un grand O est considéré comme un must absolu, le sien à elle n’est qu’un simple plaisir en plus. On estimait que l'acte sexuel était terminé dès que l’homme avait atteint son orgasme - même si la femme restait insatisfaite, déchainée et de côté.

Ce n’est pas correct. Et ce n’est pas acceptable. En réalité, c’est éventuellement l'une des idées reçues sur le sexe la plus nocive de toutes. Des études de Durex ont démontré que plus des deux tiers des femmes ne jouissent pas toujours lorsqu’elles font l'amour - cela doit changer.*   

D'un point de vue historique, cette vision peut s’expliquer par le fait que l’éjaculation masculine est significativement plus importante pour la reproduction, tandis que ce n’est pas le cas pour l'orgasme féminin (même si quelques théories évolutives spéculent sur le fait que la contraction des muscles qui apparait pendant l’orgasme féminin pourrait en réalité contribuer à transporter le sperme dans l’utérus où il se heurte aux ovules, ainsi elles pourraient jouer aussi un rôle dans la fécondation). Les avis sexistes sur les femmes et sur la moindre importance de les rendre heureuses par rapport à l’homme ont certainement joué un rôle important pour ancrer si profondément dans la société l’idée : « La sexualité est d'abord la satisfaction de l’homme, pas celle de la femme ». Peu importe la raison qui se cache réellement derrière, il est temps d’enterrer ces mensonges.

La satisfaction de la femme est à 100% aussi importante que celle de l’homme. Et si les femmes ont besoin de plus de temps pour jouir, alors nous devons accorder plus de temps et garantir qu’elles aient la possibilité d'atteindre l'orgasme. Si une femme a besoin de davantage de stimulation, alors c’est exactement cette stimulation supplémentaire qu’elle devrait recevoir. Si la pénétration ne suffit pas à lui faire atteindre l’orgasme, alors l'acte sexuel ne doit pas se limiter à ça ! Le sexe est toujours meilleur lorsque les deux partenaires prennent du plaisir - et une relation sexuelle meilleure et plus équitable génère un partenariat meilleur et plus équitable. Le sexe génial signifie #OrgasmsForAll !

« LES HOMMES S’ENNUIENT RAPIDEMENT OU SE SENTENT ATTAQUÉS SI LES FEMMES N’ATTEIGNENT PAS RAPIDEMENT L’ORGASME, PARFOIS IL VAUT MIEUX LE SIMULER LORSQU’ON N’EN A AUCUN »

Des études ont démontré que les femmes doivent être normalement stimulées plus longtemps afin d' atteindre l’orgasme : Alors que pour les hommes, cela dure en général quatre minutes jusqu'à ce qu’ils jouissent, cela peut durer pour les femmes jusqu’à 20 minutes ou plus.** Malheureusement, de nombreuses femmes ne sont pas suffisamment confiantes pour faire durer les préliminaires avec le partenaire assez longtemps pour atteindre l'orgasme, ou pour montrer à leur amant quelles sont les techniques et contacts qui fonctionnent réellement pour elles. Au contraire, elles peuvent se sentir obligées de faire comme si tout se passe bien et de simuler le grand O pour flatter l’égo de leur amoureux.

Mais les « faux orgasmes » t’emmènent dans un cercle vicieux peu utile : Des orgasmes simulés peuvent convaincre l’homme que ce qu'il fait fonctionne parfaitement ...ce qui signifie qu’il continuera à se comporter de la même façon... et rien ne changera en mieux.

Il est plus constructif de proposer d’essayer ensemble de nouvelles choses, qui déclencheront très probablement une envie plus vraie et plus honnête. Et un partenaire sensible devrait trouver du plaisir à expérimenter tout ce qui est nécessaire pour déclencher chez toi des frissons agréables.

Toutefois, il existe un domaine dans lequel la « simulation » peut avoir un effet positif. Lorsque tu contractes volontairement les muscles pelviens pour imiter les contractions pendant l’orgasme, que tu respires plus rapidement ou plus profondément ou que tu imites d’autres processus physiques qui surviennent lorsque tu jouis, alors cela peut réellement déclencher un vrai orgasme quand tu n’en es pas loin. Mais assure-toi alors de ne faire ces choses que pour ton plaisir et non pour faire plaisir à quelqu’un d'autre.

« LES HOMMES NE SIMULENT JAMAIS D’ORGASMES »

Tu penses peut-être que seules les femmes tendent à simuler leur orgasme. Les hommes ne devraient en fait jamais en ressentir le besoin, car leurs « explosions sexuelles » sont garanties, n’est-ce pas ? Eh bien non, si l'on en croit une étude de la University of Kansas qui a constaté qu'un quart des hommes pendant le rapport aurait simplement simulé l’éjaculation. [http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19707929]

Mais pourquoi un homme devrait-il faire semblant pendant l'acte sexuel d'avoir un orgasme ? Tout d'abord, tous les facteurs possibles comme la peur ou l'inquiétude, la fatigue, l’alcool, les antidépresseurs et d'autres médicaments peuvent compliquer l’orgasme chez un homme. Par ailleurs, de nombreux hommes craignent que leurs partenaires ne se sentent responsables et ne sentent pas « assez sexy » ou « mauvaises au lit » si aucune éjaculation n’a lieu. Et c’est pourquoi ils font simplement comme si elle avait eu lieu pour éviter des situations embarrassantes et désagréables.

Les hommes peuvent aussi simuler des orgasmes lorsqu'ils craignent qu'ils aient besoin de trop de temps pour l'acte sexuel et qu’ils risquent de faire mal à leur partenaire ou pour garder leur fierté lorsqu'ils sont trop fatigués pour continuer, et veulent simplement se débarrasser rapidement de l'acte sexuel.

Quelle conclusion tirer ? Faire l'amour peut être synonyme de stress pour les deux sexes et cela peut être compliqué pour les deux d'atteindre l’orgasme. L’honnêteté, la sensibilité, une communication claire et ne pas s'inquiéter d'atteindre ou pas les « objectifs » sexuels préconçus sont pour chacun les principes fondamentaux pour vivre des expériences positives dans la chambre à coucher.

« LES EXERCICES DE KEGEL SONT SEULEMENT UTILES POUR LES FEMMES BEAUCOUP PLUS ÂGÉES OU LES MÈRES QUI VIENNENT D’AVOIR UN ENFANT »

Les exercices de « Kegel » sont des exercices qui renforcent le muscle pubococcygien, également appelé le muscle PC ou « muscle du plancher pelvien » qui s’étend du pubis jusqu’au coccyx. Sa mission est de contrôler le flux urinaire pendant la miction, et pour les femmes, il joue un rôle de soutien pour la stabilité du tronc et pendant les naissances. 

C’est également le muscle qui se contracte pendant l’orgasme féminin.

Effectuer des exercices de Kegel aide à réduire les problèmes de fuites urinaires - comme lorsqu’on s’urine dessus en riant ou en toussant -, dont souffrent souvent les femmes après un accouchement ou à un âge avancé. Par conséquent, cela peut aussi être plus facile d'atteindre l’orgasme et de vivre des orgasmes plus intenses si l'on entraine le muscle PC et si l'on apprend comment le contrôler. Par conséquent, les exercices de Kegel sont un « Sexercice » formidable pour toutes les femmes.

Pour les réaliser, on contracte son intimité exactement comme si l'on voulait arrêter le flux urinaire lorsqu'on urine. On maintient cette tension en comptant jusqu'à trois. Alors on relâche et on répète l’exercice 10 à 20 fois, et cela trois fois par jour. Lorsque les muscles deviennent plus forts, on peut essayer de tenir chaque contraction plus longtemps et de tenir dix secondes avant de relâcher.  Au bout de trois semaines environ, tu devrais déjà constater une sensation merveilleusement différente lorsque tu contractes les muscles de la même façon pendant la masturbation ou un rapport sexuel.

* Étude Durex Invisible, 1 532 adultes du Royaume-Uni âgés de 18 à 60 ans, octobre 2015

**Sondage à choix multiple parmi 1 500 hommes et femmes adultes, sexuellement actifs âgés de 16 à 64 ans. Élaboré en 2016 par l’institut de recherche anglais des consommateurs Ginger Comms.

**** Masters, William H. ; Johnson, Virginia E. ; Reproductive Biology Research Foundation (USA) (1966). Human Sexual Response. Little, Brown.

Alix Fox

Alix Fox est une journaliste récompensée à plusieurs reprises, une personnalité de la télé et une pédagogue de la sexualité. Elle présente le podcast à succès Close Encounters de The Guardian ; est l'« Erotic Agony Aunt » permanente du show The Modern Man ; et experte en sexualité et en relation pour Durex. Les articles d’Alix ont été publiés dans les magazines tels que Marie Claire, Glamour, Cosmo, LOOK, Time Out, Vogue, The Independent, etc., et elle collabore régulièrement avec l’organisation caritative pour la santé sexuelle Brook. Elle croit passionnément aux conversations ouvertes et honnêtes sur le sexe et pense que chacun devrait avoir un accès à des informations fiables afin de trouver son soi libéré, sain et heureux sexuellement.