Top 3 des questions les plus fréquemment posées sur l’orgasme

TOP 3 DES QUESTIONS LES PLUS FRÉQUEMMENT POSÉES SUR L’ORGASME

Dr. Adam Kay

Je parle de l'orgasme avec de nombreux patients. Et ils me posent souvent des questions telles que : « Pourquoi me parlez-vous d'orgasme ? J'ai la cheville cassée. » Et voici ici quelques réponses à d’autres questions fréquemment posées :

L’orgasme dans le contexte de l’évolution

Au premier regard, ces questions ne semblent pas si farfelues. C’est de toute évidence la raison pour laquelle les hommes atteignent l’orgasme - l’évolution les encourage à jouir en les ayant agréablement façonnés afin de poursuivre la civilisation.  Les femmes en revanche (même si c’est évidemment génial lorsqu’elles ont un orgasme) n’ont pas besoin d’orgasme pour être enceintes - elles peuvent avoir vingt enfants sans émettre le moindre gémissement. Les scientifiques scrutent ce mystère depuis des décennies et (ce qui est plutôt ennuyant), nous n’avons encore trouvé aucune réponse satisfaisante. La meilleure approche actuellement est la même raison pour laquelle les hommes ont des tétons. Tous les humains se développent à partir des mêmes éléments de base, et certaines « pièces supplémentaires », dont nous n'avons absolument pas besoin, restent. Mais nous nous réjouissons de les avoir !

Toutes les femmes ont-elles un point G ?

Comme toutes les études avant elle, elle ne va vraisemblablement pas aboutir. Le point G peut parfaitement être désigné comme le monstre du Loch Ness de la sexologie - de nombreuses personnes le recherchent depuis des années et personne n'a jamais pu apporter des preuves convaincantes de sa réelle existence. Ce que nous savons avec certitude est que près de la moitié des femmes pensent qu'il existe une certaine zone dans leur vagin qui leur provoque un certain plaisir. Mais cette zone varie d'une femme à l’autre, n'a jamais pu être démontrée d'une manière concluante par des enregistrements et l'autre moitié des femmes ne sait même pas localiser cette fameuse zone. Mon message est par conséquent toujours le même : Ne t’inquiète pas de savoir si tu es « normale » ou pas - chaque femme est littéralement différente à l’intérieur. Découvre ce qui fonctionne pour toi - lorsque tu trouves une certaine zone aux sensations agréables, alors profite (peu importe qu’elle ait une désignation anatomique ou pas) et si ce n’est pas le cas, alors pas d'inquiétude - tu es en bonne compagnie, car pour la moitié des femmes sur cette planète s’est exactement la même chose !

Qu’est-ce qu’une éjaculation féminine ?

Près d'un quart des femmes sécrètent un fluide au moment de l'orgasme, et dans le monde entier, des scientifiques font des recherches et se disputent sur ce qu’est réellement l’éjaculation féminine. Quelques études insistent sur le fait que les femmes éjectent de l’urine, et présentent à titre de preuve des enregistrements à ultrasons de la vessie. Dans le cadre d'autres études, l’éjaculat féminin a été examiné en laboratoire et l'on a observé qu’il était produit par les glandes de Skene (également connues sous le terme de prostate féminine). Par ailleurs, il existe des études qui supposent que les deux conclusions sont pertinentes et représentent deux types d'éjaculations complètement différentes. Il est difficile de savoir qui a raison - et plus nous recherchons, plus nous apprenons - mais ce qui est le plus important est de ne pas se bloquer sur ce qui se passe : car on est en fait dans une chambre et pas dans une conférence sur la physiologie. Lorsque tu éjacules, lorsque tu jouis, alors ne tombe pas dans la suranalyse et surtout n’aie pas honte.

Dr Adam Kay

Le Dr. Adam Kay a obtenu son autorisation d’exercer la médecine en 2004 et a travaillé depuis exclusivement dans les secteurs de l'obstétrique, de la gynécologie et de la santé sexuelle.  Il est l'auteur d’un guide médical à succès « Rapid Obstetrics et Gynaecology » et écrit sur des questions de santé pour le Cosmopolitan UK.  Il est par ailleurs l’un des dramaturges les plus demandés pour les comédies télévisées.